Terreur et dictature à la Mongala du Gouv Crispin NGBUNDU : Plusieurs journalistes interdits d’exercer, après la réouverture de leurs médias


29 Jun

Après un mois de fermeture, les quatre stations de radios émettant à Bumba, dans la province de la Mongala, ont été  autorisées, samedi 21 juin 2020, à reprendre leurs émissions. Mais cette reprise est accompagnée de plusieurs restrictions, notamment, l’interdiction d’exercer leur métier pour plusieurs journalistes de ces médias, ainsi que l'interdiction, jusqu'à nouvel ordre de la diffusion des émissions à caractère politique.

 

Se basant sur les conclusions d'une commission ad hoc chargée d'examiner le message envoyé au Gouverneur par le Ministre de l'Intérieur et ordonnant la réouverture immédiate de ces médias fermés abusivement, les autorités provinciales justifient que leur décision  a été prise "dans l'intérêt de ramener la paix sociale et durable dans  la province de la Mongala en général et dans le territoire de Bumba en particulier".

 

Journaliste en danger (JED), dénonce cette tentative d'instrumentalisation de la presse et la volonté à peine voilée du Gouverneur de province  de réduire au silence toutes les voix discordantes  qui s’expriment à travers des médias qui ne sont pas de son obédience politique.

 

Pour rappel, la Radio Mongala, la voix de Bumba FM, la Radio rurale de Bumba et la Radio Mwana mboka, stations émettant à Bumba, ont été fermées, le 26 mai 2020, par le Gouverneur de la province de Mongala, M. Crispin NGBUNDU  et le Président de l’Assemblée provinciale, M. Floribert Gala. 

Dans un message envoyé, mercredi 10 juin 2020, au Gouverneur de la Province de Mongala, le Vice-Premier Ministre et ministre de l'Intérieur, Gilbert Kankonde, a exigé la réouverture des quatre médias fermés abusivement. Cette décision est consécutive à la lettre de protestation lui adressée, le 27 mai 2020, par JED sollicitant  son implication personnelle pour faire cesser les interférences des autorités politiques dans le fonctionnement des médias et la réouverture de ces organes  de presse fermés.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.