Covid19 Haut-Katanga : La fondation Bismack BIYOMBO sensibilise sans relâche, sur les gestes barrières à observer et fait des dons aux enfants en rupture familiale pour leur protection.


27 Apr

Ce dimanche matin 26 avril 2020, la fondation du basketteur congolais, né et grandi à Lubumbashi, évoluant aux USA à la NBA, Bismack BIYOMBO, en collaboration avec le bureau d'assistance aux malades nécessiteux coordonné par le directeur général de la clinique Saint Gustave, le docteur Foreman MABALA, ont poursuivi la grande action de sensibilisation sur les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres contre la pandémie à coronavirus, qui fait ravage dans plusieurs pays du  monde et dont le seuil de 400 cas testés positifs a été atteint à ce jour en République Démocratique du Congo.


Ce sont les enfants en rupture familiale, communément appelés "shégués",  disséminés à travers la ville de Lubumbashi, qui ont été fortement sensibilisés et étaient les deuxièmes bénéficiaires de la grande action de solidarité, en recevant chacun, deux sachets dont un, est constitué du cash nez, du gel hydroalcoolique, du papier hygiénique et des gants; et l'autre constitué du sucré, du bon pain et des beignets pour leur rafraichissement.


C'était une véritable randonnée à travers la ville; sous un soleil accablant, qu'environ 200  enfants, ont été visités dans leurs différents sites d'habitation, notamment, le site de la plage Lubumbashi, le site devant l'entrée du pullman Karavia hôtel, le site kasavubu coin kilela balanda, le site de la révolution coin kilela balanda, le QG de la Gecamines, et le site de ND'jamena coin maman Yemo, avec les mêmes mots : "protégez vous, et protégez les autres, respectez toutes les mesures d'hygiène recommandées par le président".

 Au cours de cette même activité, les médecins et infirmiers du bureau d'assistance aux malades nécessiteux qui accompagnaient le docteur Foreman MABALA, ont eu à diagnostiquer quelques maladies parmi ces enfants sensibilisés qui d'emblée seront pris en charge médicale par la clinique Saint Gustave.

" Nous sommes informés, mais pas à fond ; nous n'avions jamais pensé que pareille action sera faite en notre faveur ; nous sommes agréablement surpris de vous voir venir vers nous, pour nous donner ces cash nez, et autres pour nous protéger; nous vous disons sincèrement merci et demandons que Dieu vous bénisse, s'est-exprimé ainsi, le chef du QG de la zone rouge du quartier Gecamines où il y avait une trentaine d'enfants (shégués) dont parmi eux, une fille âgée de plus ou moins 14 ans.


Devant la presse qui les accompagnait, monsieur François BIYOMBO, le président de la fondation Bismack BIYOMBO, réitère ses paroles d'autres fois: " l'heure n'est pas aux grands discours ; il est plutôt temps de passer aux actions à impact visible pour répondre à l'appel lancé par le chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour être solidaire, nous engager tous, chacun selon ce qu'il peut, dans son environnement immédiat, à lutter contre cette pandémie qui a endeuillé beaucoup de familles à travers le monde. "


À la question de savoir pourquoi ce choix porté sur les enfants dits de la rue, monsieur BIYOMBO révèle que d'après études et constat, ils ont compris que ces enfants sont aussi l'une des catégories des personnes les plus exposées vulnérables, sensibles à attraper la maladie, si aucune mesure d'hygiène recommandée n'est respectée. Voilà qui justifie notre préoccupation à insister auprès d'eux, qu'ils doivent se protéger, faire bien l'usage des dons qu'ils ont reçu de nous, pour éviter tout danger qui risquerait de se développer sans contrôle efficace, vu que la ville de Lubumbashi est nouvellement touchée par le premier cas testé positif, s'est-il exprimé.


Il a par ailleurs, poursuivant son speach, appelé aussi à la prise de conscience des acteurs politiques, des personnalités publiques et autres, afin d'emboîter les pas, en regardant qu'est-ce qu'ils peuvent faire, pour entrer dans la danse de la lutte contre le coronavirus, selon les besoins spécifiques qu'ils identifieraient. 


Rappelons que l'activité précédente, était celle, menée à l'hospice des vieillards de la commune de Kamalondo, et la prochaine étape, sera celle de la commune Rwashi où est stocké un kit important de la riposte, dont de la fondation Bismack BIYOMBO, qui sera officiellement remit à l'autorité provinciale, pour accompagner le gouvernement.


Notons, c'est sur fonds propres,  avec une volonté manifeste à servir les autres et soutenir le chef de l'État, que sont menées toutes ces actions.


Débutée à 10heures, l'activité a pris fin à 15heures dans la satisfaction des organisateurs.


Gédéon ELONGA.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.