UNE « GUERRE SOURDE » UDPS-FCC/PPRD


22 Aug

L’analyse de ces prises de position permet de formuler au moins trois observations. Primo: les « accusateurs » appartiennent tous à la mouvance kabiliste. Secundo: ils donnent l’impression de découvrir le « phénomène Bilanga », comme si celui-ci a vu le jour au lendemain de l’investiture de Felix Tshisekedi. Enfin: A travers l’Udps, c’est Felix Tshisekedi qui paraît visé. La « guerre sourde » entre l’UDPS et le Fcc/Pprd s’est déportée momentanément à Kasumbalesa. Et pour cause?


Il est assez troublant de relever que l’intérêt inattendu porté sur le « phénomène Bilanga » n’est pas sans rapport avec la « clameur publique » qui ne cesse de prendre de l’ampleur autour des sociétés Trafigo SPRL et Pacific Trading. Celles-ci sous-traitent les activités douanières au poste-frontalier de Kasumbalesa. Trafigo appartient à Jaynet « Kabila ». Elle est administrée par une certaine Magali Kayitesi qui serait la « veuve » du feu général Delphin Kahimbi. Trafigo et Pacific Trading seraient des « sœurs jumelles ».


Président très controversé du patronat congolais, Albert Yuma Mulimbi, kabiliste devant l’Eternel, ne dit pas le contraire. Dans une lettre adressée aux autorités judiciaires congolaises, en date du 20 août, l’inamovible président du conseil d’administration de la Gécamines dénonce les « arrestations » et des « détentions » d’entrepreneurs « pour des faits liés au paiement de droits et taxes à l’importation ». En fait « d’entrepreneurs », Yuma ne cite qu’un seul: le responsable du Pacific Trading qui aurait été interpellé. Les dirigeants de l’UDPS seraient mal inspirés de minimiser ces « tirs groupés » assimilables au calme avant la tempête…

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.