Réformes multisectorielles initiées par le Président Tshisekedi : L’appui des USA réaffirmé par John Peter Pham


11 Nov

La situation semble difficile. Sutout lorsqu’il faut collaborer avec les auteurs du chaos installé à dessein en RDC. Pour s’en sortir, il faut un diagnostic de taille pour propser une chirurgie à la hauteur. Cela passe par des réformes multisectorielles. C’est la volonté politique du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi qui ne veut pas cracher sur les 37 ans de lutte, de privation et de sacrifice de l’UDPS et de son père. Une volonté qui l’a conduit à initier diverses réformes dans beaucoup de domaines de la vie nationale. Et l’appui de la grande puissance mondiale n’a pas tardé. Les USA ont réaffirmé leur volonté d’appuyer les efforts du Chef de l’Etat dans les diverses réformes qu’il a initiées. Ce vendredi 08 Novembre 2019, peu avant le début du Conseil des Ministres, le Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO a reçu dans son bureau de la Cité de l'Union Africaine l'Envoyé Spécial des États Unis d'Amérique dans la Région de Grands Lacs, John Peter Pham.  

Le diplomate américain, a au sortir de cette audience, exprimé sa reconnaissance au Président Félix-Antoine TSHISEKEDI pour la considération vis-à-vis de son pays. Il a également affirmé que les États Unis continuent à soutenir la vision du Président Congolais qui s'étale sur plusieurs réformes notamment la lutte contre la corruption, la promotion de la paix et la sécurité dans la région entière. "Nous sommes heureux d'être les partenaires privilégiés du Président TSHISEKEDI dans cette démarche qui fera rayonner la RDC dans la Région de Grands Lacs", a indiqué John Peter Pham, pour qui, la chose la plus importante est de consolider l'Etat de droit ; car, cela permettra au pays d'attirer plus d'investisseurs pour le bien du peuple congolais. L'Envoyé Spécial des États-Unis souhaite aussi la poursuite de la coopération dans le domaine sécuritaire avec notamment la professionnalisation de l'armée congolaise et l'échange d'informations entre Etats.

JCN


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.