Plainte contre le Président honoraire Joseph Kabila : Le Député Auguy Kalonji exige le respect au Raïs Joseph Kabila à l’Evêque Mukuna !


11 May

C’est un membre de la Ligue de Jeunes Parlementaires de la RDC. Il est le Président du Réseau des Jeunes Parlementaires. Ils sont au Sénat comme à l’Assemblée Nationale. Ils sont arrivés en politique par conviction. Ils n’ont pour idéal que le changement qui met le Congolais au centre de toutes les démarches qui visent l’envol de ce pays. Ils sont dans l’Opposition, comme dans la Majorité. Lui, c’est Auguy Kalonji Kalonji, Député National élu de la Circonscription électorale de Kinshasa/Tshangu. Il est membre du Front Commun pour le Congo, FCC. Ce front qui ne vise que le changement. Ce changement que l’Autorité Morale de cette plateforme a obtenu en dépit de ses peines de transformer le Zaïrois en Congolais.

Cela se remarque à travers le comportement d’un homme. Un homme qui se laisse utiliser par les forces obscures pour nuire à l’avenir de la RDC. Et pourtant, cet homme a vécu et a fait vivre sa communauté chrétienne, Assemblée Chrétienne de Kinshasa, ACK, aux mamelles du Front Commun pour le Congo, FCC qui a été AFDL, CPP, PPRD pour se muer avec d’autres forces en Alliance de la Majorité Présidentielle, AMP, qui deviendra finalement Majorité Présidentielle, MP, avant d’attirer d’autres forces pour afin s’assumer comme un Front Commun pour le Congo, FCC. Un front dont l’Autorité Morale reste Joseph Kabila Kabange, le fils de Sifa Maniwa et de M’zée Laurent Désiré Kabila.

C’est ce député Kalonji Kalonji qui le déclare à notre Rédaction.

Il se dit contre le manque du respect envers celui qui a accordé la paix à la RDC.

Pour Kalonji Kalonji Auguy, la République Démocratique du Congo serait dans une impasse terrible, si l’on n’avait pas un leader aussi visionnaire que Joseph Kabila Kabange pour éviter un bain de sang à son peuple en organisant par sa volonté, la passation pacifique du pouvoir et ce, pour la première fois entre un Président vivant et un Président sortant. A ce propos, l’élu de la Tshangu rappelle l’épisode malheureux de la mort du Président Joseph Kasa-Vubu, chassé par Joseph Désiré Mobutu du pourvoir le 24 novembre 1965. Il est mort sans avoir organisé la remise et reprise avec sn successeur. De même, Joseph Désiré Mobutu, devenu plus tard, le Maréchal Mobutu Sese Seko Kunku Bbendo Wazabanga n’a pas eu l’occasion, en dépit de l’implication du Président sud-africain qui a mis fin à l’Apartheid en Afrique du Sud, Nelson Mandela à passer tranquillement le pouvoir à son successeur. Il a été chassé et est allé mourir au Maroc où son corps a été enterré sans gloire sans foules, par 8 personnes.

 

L’élu de la Tshangu va plus loin, pour affirmer que même le Président sortant, en dépit de ses relations privilégiées de fils du Président en exercice, n’a pas eu accès à cet honneur de procéder à la remise et reprise avec son prédécesseur. Et pourtant, celui-ci est son père biologique et idéologique. Il a souffert avec lui aux maquis et a tout accepté. Vivre sous l’anonymat dans un pays étranger, est un supplice, s’est effondré le Député National, l’élu de la Tshangu, avant de revenir à la raison pour exiger le respect au Raïs Joseph Kabila Kabange qui a sacrifié sa jeunesse pour la réunification de la RDC, la pacification et le brassage de tous les mouvements rebelles qui s’y battaient.  Auguy Kalaonji fait remarquer que c’est à l’âge où Joseph Kabila a accédé à la Magistrature suprême que tout jeune veut, marié ou célibataire croquer la vie. Mais JKK a tout sacrifié pour partager son pouvoir avec ceux qui avaient braqué sur lui les armes. C’est ce que Gbagbo n’a pas su réaliser pour être chassé du pouvoir par sa rébellion avec son épouse Simone dans des circonstances très humiliantes.

 

‘’En tant que jeune parlementaire, nous considérons les propos de l’Evêque Mukuna contenus dans sa plainte, comme s’ils n’engagaient que sa propre personne’’, a déclaré Auguy Kalonji, avant de préciser que Joseph Kabila Kabange reste le modèle de l’actuelle jeunesse qui s’est engagée en politique sur base de son amour pour le Congo.

A ce propos, Auguy Kalonji invite sa génération à regarder dans la Région de Grands Lacs ou de l’Afrique Centrale où les dictatures se sont non seulement installées mais rallongées sur plusieurs décennies. Mais on n’a qu’un seul Chef de l’Etat qui a accepté de passer la main à son successeur. C’est Joseph Kabila Kabange qui mérite hommages et respects par tous, insiste l’honorable Kalonji Kalonji Auguy, Député National élu de la Tshangu.    

Et là, l’élu de la Tshangu se dit courroucé par un énergumène qui a été fabriqué par Joseph Kabila pour jeter son honneur en pâtures. Qui connaissait Evêque Mukuna, ancien boxeur et trafiquant de diamant avant Joseph Kabila ? S’est interrogé Auguy Kalonji qui exige le respect envers le père d’une grande famille politique le FCC qui a démontré par son amour pour le Congo, un idéal qui devrait attirer toute sa génération, a-t-il insisté. C’est ce Chef qui a invité tout le FCC à répondre à l’appel de solidarité lancé par l’actuel Président de la République en rapport avec la lutte contre COVID-19. Son père de la famille politique a invité cette dite famille au respect de ce mot d’ordre. Il est chaque fois avec son frère, son successeur Félix-Antoine Tshisekedi pour réfléchir sur le devenir de la RDC. Il n’hésite pas à se rendre à la résidence de son successeur pour l’appuyer dans toutes les initiatives surtout en cette période où le monde entier est confronté à un ennemi commun, COVID-19.

C’est ce qui justifie son assistance à plus de 800 familles dans sa circonscription électorale en termes des denrées de première nécessité.

Ici, Kalonji Kalonji Auguy reste tranchant : ‘’Nous allons exiger dans les jours l’érection d’un monument  de Joseph Kabila Kabange, pour que nous allions avec ou sans lui dans la vie, aller lui exprimer toute notre gratitude pour tout ce qu’il a fait pour la RDC’’, a lancé cet élu de la Tshangu qui se dit ne pas être concerné par les débats des caniveaux où Mukuna veut couler sa famille politique. Il connait qui finance Mukuna pour torpiller l’Accord FCC-CACH. Il ne voudrait donc pas lui donner cette occasion de rester à la Une des journaux.

Joseph Kabila a beaucoup fait et continue à faire, nous devrions le respecter à ce titre. Ce n’est pas pour rien qu’il a laissé ses propriétés privées dont les hôpitaux au service de l’Etat congolais dans la lutte contre le COVID-19.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.