Nomination dans l’Armée et dans la Justice : Serge Kayembe félicite la détermination de Félix-Antoine Tshisekedi !


24 Jul

C’est une page tournée. Ce, grâce à la détermination de Félix-Antoine Tshisekedi, Président de la République et Chef de l’Etat qui tient à insuffler un vent nouveau, aussi bien dans la défense, la sécurité et l’intangibilité des frontières que dans le rétablissement d’un Etat de droit, à travers les récentes nominations dans le haut commandement militaire et dans le Conseil Supérieur de la Magistrature, ainsi dans différentes juridictions.

 

Les propos sont du Président National du parti politique, Action pour le Bien du Congo, ABC qui est un Parti allié de l'UDPS.

Ce cadre du Cap pour le Changement, CACH et Coordonnateur de la Cellule de Communication du Président a.i de l’UDPS, Jean-Marc Kabund-A-Kabund s’est dit choqué de constater qu’il existe certaines gens qui excellent dans la médiocrité pour décorer ces nominations aux couleurs politiciennes ou ethniques.

Pour Serge Kayembe, aussi Député honoraire de la dernière législature, il est inconcevable de croire à pareilles inepties dans la mesure où Félix-Antoine Tshisekedi n’a pas recruté, ni nouveaux magistrats, ni nouveaux militaires. Tous ont été formés par l’Etat depuis des lustres pour servir dans l’armée, comme dans la magistrature sur base de leurs compétences. Et c’est ce qui a été fait par le Président de la République sur proposition du Conseil Supérieur de la Défense ou le Conseil Supérieur de la Justice.

L’on devra, selon Serge Kayembe, privilégier les valeurs et les compétences de certains citoyens qui ont bénéficié de l’Etat en termes d’expérience, de formation et d’expertise que de se limiter aux considérations d’ordre tribal.

Le courroux de ce patron de presse est davantage renforcé lors qu’il trouve : ‘’Il n’y a qu'en RDC où l'intelligence dans l' exercice politique ne se démontre que dans l'interprétation des textes juridiques et jamais dans des propositions ou actes palpables pour le bien de la population’’, s’est indigné le patron de Baraka TV, avant de déplorer :’’Cette pratique biaisée et dangereuse à des fins calculateurs doit vite cesser ; car, elle devient générationnellement héréditaire.

Il faut vite y mettre fin au risque de faire croire aux nouvelles générations que c'est cela le modèle-type d'exercice politique’’, a déclaré Serge Kayembe.

En réaction au Communiqué attribué au Premier Ministre lu par le garçon de course de Shadary, présenté comme son Porte-parole, Serge Kayembe indique que l'élégance politique exige à un 1er Ministre le respect du Président de la République, seul ELU AU SUFFRAGE UNIVERSEL.

Les canaux légaux  de collaboration sont la correspondance ou le tête-à-tête. Quand on n'est pas d'accord, on DEMISSIONE car le Congo n'a qu'un seul Garant de la Nation, a-t-il lancé.

JCN

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.