Dans sa quête de la paix dans l’Est de la RDC : Félix-Antoine Tshisekedi chez l’un des agresseurs de la RDC !


11 Nov

Le pouvoir pprdien, est le prolongement de l’agression burundo-ougando-rwandaise qui s’était servi de Mzée Laurent Désiré Kabila pour attaquer Kinshasa et le laisser à genoux jusqu’à ce jour. On ne peut donc pas trouver la paix dans l’Est sans dialoguer avec les Présidents de ces trois pays, surtout qu’ils se regardent tous trois avec suspicion.  

En effet, Kagame soupçonne Museveni de vouloir destabiliser le pouvoir de Kigali ; Museveni aussi, voyant Kagame qu’il avait aidé à travers le FPR pour prendre le pouvoir à Kigali et à Kinshasa comme ingrat et traitre ; Nkurunziza aussi, soupçonne Kagame de vouloir déstabiliser le pouvoir de Bujumbura. Les trois se battent sur le territoire congolais.

Aucune rébellion ougandaise n’a constitué une menace pour tuer même une mouche en Ouganda. De même, les FDLR ne tuent que les Congolais avec qui ils vivent. Les éléments burundais traversent aussi comme ils veulent pour poursuivre leurs rebelles sur le sol congolais. Voilà pourquoi, le Chef de l’Etat a lancé les opérations de grande envergure pour traquer tous ces mouvements négatifs qui écument sur le sol congolais. Il a fallu pour cela, l’échange des informations entre les Etats-majors des trois armées. Mais l’Ouganda a quitté la table de cette concertation. Voilà pourquoi, ce samedi, le Chef de l’Etat a effectué sa visite officielle en Ouganda pour rencontrer le père de la déstabilisation de la région de Grands Lacs depuis 1987, Yoweri Kaguta Museveni. Cette visite fait suite à toutes les démarches menées par le Président Félix-Antoine Tshisekedi pour reconcilier les deux anciens amis qui se sont battus à Kisangani pendant 6 jours en complicité avec certains chefs de guerre congolais.

‘’Pour la paix dans l’Est de la RDC, je suis prêt à donner ma vie’’, avait déclaré le Président de la République qui a séjourné pendant deux jours en Ouganda.

L'aéroport militaire et la ville aéroportuaire d'Entebbe ont été parsemés de drapeaux congolais pour saluer cette première visite officielle du Chef de l'État accompagné de son épouse, la Distinguée Première Dame Denise Nyakeru.

Accueilli par le ministre ougandais des affaires étrangères M. Sam KUTESA, le Président Félix Antoine Tshisekedi a été conduit au State House d'Entebbe où il a été prévu le cérémonial d'accueil avec la troupe d'honneur ponctué de 21 coups de canons. Il y a eu d’abord un tête-à-tête qui a duré plus d’une heure avant que les délégations constituées de plus de 6 ministres chacune, des deux pays ne rejoignent les deux présidents pour travaux élargis.

Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo était déjà arrivé en visite privée à Kampala en mars de cette année.

Au cours de leur rencontre, les 2 Chefs d'État s'étaient engagés à travailler pour la consolidation de la paix dans la sous-région des grands lacs ainsi que le renforcement des relations économiques.

Selon les sources diplomatiques locales, le Président Yoweri Kaguta Museveni a obtenu de son homologue congolais l'autorisation de construire des routes intérieures modernes devant relier Bunagana - Goma et Beni -Kasindi longues chacune, de près de 100 km en vue de faciliter le commerce transfrontalier entre la RDC et l'Ouganda.

Plusieurs autres projets tel que l'électrification de la ville de Aru ont été envisagés.

Sur le plan sécuritaire, Kampala encourage Kinshasa dans la lutte contre les groupes armés négatifs notamment les ADF.

Aussi, s'est-il engagé à faciliter le retour des ex M23 en RDC.

Bien avant cette visite d'État, Kampala a accueilli un forum économique réunissant les opérateurs économiques de la RDC et de l'Ouganda.

Le pays de Yoweri Kaguta Museveni voit en la RDC un potentiel partenaire économique.

Plusieurs hommes d'affaires des provinces du Nord-Kivu et Ituri conduits par leurs gouverneurs de province ont été à Kampala.

Le Président MUSEVENI reste très marqué par l'initiative de son homologue Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans la normalisation des relations diplomatiques entre l'Ouganda et son voisin le Rwanda.

L'accueil du Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo au State House (Palais présidentiel) d'Entebbe a été marqué par une parade d'honneur rythmée par 21 coups de canons. Le Président Yoweri Kaguta Museveni était lui-même au perron pour accueillir son hôte de marque.

Paix et développement durable entre Kinshasa et Kampala

Dans le communiqué conjoint ayant sanctionné cette visite d'État, les Présidents Tshisekedi et Museveni ont levé l'option de construire, dans les 24 mois, les routes Bunagana-Rutshuru- Goma , Mpondwe- Beni ( 977km) et Goli- Bunia en vue de faciliter les échanges commerciaux transfrontaliers entre les 2 pays.

Commentant cette décision, le Président Museveni a indiqué que la pauvreté et le manque de routes favorise l'insécurité. D'où l'urgence de matérialiser rapidement ce projet.

La question sécuritaire a aussi retenu l'attention particulière des 2 Chefs d'État qui ont convenu de travailler en étroite collaboration pour s'attaquer au problème des forces négatives dans l'Est de la RDC.

Le Président Museveni a salué la demande de la RDC d'intégrer la East African Community .

Immédiatement après cette visite, le Chef de l’Etat congolais quitté Entebe pour Paris en France.

Aux termes d'une visite d'État de 48 heures en Ouganda, le Chef de l'État congolais participera au forum sur la paix à Paris et devrait prendre la parole aux côtés de son homologue français Emmanuel Macron.

La partie officielle de la visite française débute ce lundi 11 novembre par sa participation audit forum.

Les questions de paix et sécurité préoccupent énormément le Chef de l'État qui n'a de cesse de dire qu'il ne ménagera aucun effort afin que la paix soit rétablie sur toute l'étendue de son pays.

Bien avant de prendre son avion, le Président Félix Antoine Tshisekedi a reçu des opérateurs économiques de l'Ituri et du Nord Kivu.

Ces derniers lui ont fait part de leurs principales difficultés notamment l'insécurité, le déficit d'infrastructures routières et énergétiques ainsi que la fuite des capitaux due à l'imperméabilité des frontières.

La difficulté d'accès aux capitaux d'investissements tout comme la fiscalité ont aussi été évoqués.

En réponse à ces préoccupations, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a dit tout mettre en œuvre pour traquer les forces négatives.

Il se dit aussi préoccupé par le regain de violences à Minembwe. " Je ferai tout pour empêcher l'expansion de la violence", a-t-il conclu.

En ce qui concerne les infrastructures routières, le Président de la république s'est félicité de l'option levée à Kampala pour la modernisation des routes congolaises. D'autres axes tels Komanda-Mahagi, Komanda-Kisangani rentrent dans ses prévisions.

Quant au problème de commerce transfrontalier illicite, le Président de la république pense que l'intégration de la RDC au sein de la East African Community participerait à résoudre ce problème.

Nicole Kakese


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.