Démêlés de justice de Vital Kamerhe : Jean-Marc Kabund conseille la circonspection à Lubumbashi !


07 Apr

Pour éviter d'interférer dans le déroulement de l'instruction de l'affaire opposant le Ministère public à Monsieur Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du Chef de l'Etat, par devant le Parquet Général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Matete, le Président National ai de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social a invité militants, combattants, cadres et communicateurs de son parti au devoir de retenue et de réserve. C'est dans un message succint à travers ses comptes des réseaux sociaux que Jean-Marc Kabund a adressé ce message en ces termes:"Bonjour à tous. J’espère que vous vous portez bien nonobstant le confinement et ses corollaires. Je voudrais rappeler à tous (SG, SGA, SN, membres de tous nos organes de base ainsi que les parlementaires debout et nos communicateurs), la nécessité d’adopter une attitude de neutralité face à l’interpellation du Dircab du chef de l’Etat par la justice. Je vous enjoints à la circonspection pour ne pas prêter le flanc à ceux qui veulent politiser l’affaire en mettant en exergue la théorie du complot", a averti le 1er Vice-président de l'Assemblée nationale, Jean Marc KABUND.


Un message qui tombe à pic surtout au regard de l'agitation qui a caractérisé la Direction Politique de l'Unc où même les ministres en fonction de sont livrés à la violation des dispositions de l'article 97 de la Constitution qui interdit aux membres du Gouvernement de ne pas exercer les fonctions au sein de leurs partis politiques. Dispositions qui ont été foulées aux pieds par Mayo Mambeke, Vice-premier ministre au budget; Jolino Makelele, Ministre à la Communication et médias; John Ntumba, Ministre à de la Formation professionnelle, arts et métiers ;  Billy Kambale, Ministre de la Justice,etc. 

Dossier à suivre.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.