Chosifiés, marginalisés et ridiculisés par Jeanine Mabunda : Les Assistants parlementaires meurent en silence !


14 Jul

Tout le monde est d’accord : Majorité comme minorité au Parlement. C’est la plus médiocre législature que la RDC ait connue surtout à la Chambre basse. Elle brille dans les violations de la Constitution, des lois du pays et de sa propre loi, le Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale.

Cynisme, c’est lorsque cette violation touche le personnel politique. Au milieu de ce personnel, il se compte déjà plusieurs morts et certains, notamment les Assistants parlementaires qui ont perdu femmes et enfants. Beaucoup sont venus de l’Intérieur du pays, sans logements à Kinshasa. Beaucoup aussi ont été chassés par leurs bailleurs d’une manière très humiliante.

Ils ont écrit plusieurs lettres sans réaction de la part du Bureau dont la Présidente semble sans cœur.

Leurs interventions dans les médias n’ont produit aucun effet. Voilà pourquoi, ils ont manifesté dernièrement au Palais du peuple contre le traitement dégradant qu’ils subissent de la part de la Présidente de l’Assemblée Nationale.


Ci-dessous leur déclaration.  


DECLARATION DU COLLECTIF

 

 

Nous, Assistants Parlementaires de l’Assemblée nationale, 

Constatons avec amertume les violations intentionnelles et délibérées de : 

- l’article 36 de la Constitution du 18 février 2006 telle que modifiée et complétée à ce jour ;

- l’article 150g du Code pénal livre II ; 

- l’article 108 du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale ;

Considérant la situation dégradante, inhumaine et désastreuse que vivent les Assistants de l’Assemblée Nationale, depuis le début de cette 3ème législature ;

Considérant le nombre des correspondances adressées à la Présidente de l’Assemblée Nationale qui sont restées sans réponses ;

Considérant l’indifférence manifeste du Bureau de l’Assemblée Nationale face à la situation calamiteuse que traverse les Assistants Parlementaires en dépit de toutes les initiatives et interventions de nos Députés respectifs que nous remercions ;

Considérant qu’à ce jour bon nombre d’Assistants Parlementaires, suite à cette misère, ont perdu leurs logements, d’autres leur vie et d’autres encore ont observé avec impuissance les décès de leurs femmes et/ou enfants.

Dénonçons ce jour avec force ce qui suit :  

1. Le refus de nommer les Assistants Parlementaires, par Madame la Présidente de l’Assemblée Nationale au mépris de l’article 108 du Règlement intérieur de l'assemblée Nationale, qui tombe sous le coup des dispositions de l’article 150g du code pénal congolais ;

2.  Les détournements des rémunérations des Assistants Parlementaires des    mois de Février, Mars, Avril et Mai 2019 ;

3.  Le non-paiement des rémunérations des Assistants Parlementaires des mois d’Avril, Mai et Juin 2020 ;

4.  L’instrumentalisation d’un groupe d’Assistants Parlementaires dans le but de les distraire et de les maintenir dans la misère la plus sombre ;

5.  L’interdiction répétée d’accès au palais du peuple ordonnée par le bureau contre les assistants parlementaires dans le but de restreindre leur travail et de les exposer à des humiliations tant des policiers commis à la garde du palais du peuple que du service de protocole de l’Assemblée nationale.

 

 

 

Au regard de ce qui précède, nous sollicitons :

- Primo, des Honorables Députés nationaux, Elus légitimes du Peuple Congolais d’user de leur pouvoir en vue de trouver des solutions idoines aux multiples problèmes que subissent leurs plus proches collaborateurs ;

-  Secundo, des Instances judiciaires compétentes, de bien vouloir se saisir d’office de ces dossiers afin de faire respecter les lois de la République conformément à la vision du Chef de l’Etat, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO qui prône « l’Etat de Droit et place le peuple d’abord au centre de son action ».

 

 

                                                           Ainsi, Fait à Kinshasa, le   

 


Pour le Collectif des Assistants Parlementaires

 

 

              Porte-parole                                                Coordonnatrice

 

 

                 MPALENG LAMPOR Armand Guy                      Maitre LYNA ODIA TSHIBANGU

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.