Affaire Gédéon Kyungu Mutanda : Raymond Muyumba Maila conseille Félix-Antoine Tshisekedi !


07 Apr

Dans un enregistrement sonore, le Président du parti des RPF qui avait rejoint Lunda Bululu à la présidentielle de juin 2006 dans son RSF, est sorti de son silence pour donner sa version des faits sur la traque de Gédéon Kyungu Mutanda. L'homme tranche: "Gédéon Kyungu Mutanda n'est pas un Mkata Katanga (ndrl:"sécessionniste). C'est un milicien Mai Mai de l'Etat qui a été recruté par Mzee Laurent Désiré Kabila, aidé par Kyungu wa Kumwanza, Kabongo Ngoie et Jacques Muyumba Ndubula dans le cadre des Forces d'Autodéfense Populaire, FAP, pour stopper la progression des forces d'agression ougando-rwandaise et burundaise sous le label RCD'', a-t-il indiqué avant de refuser la traque de celui-ci parce que le problème katangaise est ailleurs. Le Président Félix-Antoine Tshisekedi n'a qu'à demander le rapport de la réunion présidée à l'époque par Charles Mwando Nsimba à l'ancien Président de l'Assemblée nationale, Monsieur Aubin Minaku et celui de la mission parlementaire conduite par le Député Claudel Lubaya à l'époque. 

Ne pas consulter ces rapports risquent d'induire le Président de la République en erreur.

Parce que le problème katangais se résume dans le fédéralisme. Les flatteurs devraient se cacher, a conclu l'ancien Porte-Parole de l'opposition du Katanga sous Moïse Katumbi.


Cette sortie de Raymond Muyumba Maila conforte la position de notre Rédaction qui sait que Gédéon Kyungu Mutanda n'est qu'un épouvantail dont les tireurs des ficelles se trouvent à Kinshasa. Cet épouvantail est mis en branle toutes les fois que ces tireurs des ficelles sentent leurs intérêts et leurs postes mis en jeu. C'est ce qu'ils ont fait à Joseph Kabila qu'ils veulent rééditer avec Félix-Antoine Tshisekedi, tel que l'a dénoncé la femme de Gédéon Kyungu Mutanda qui a pointé du doigt certains officiels katangais qui avaient négocié leur réédition pendant qu'ils gardent les troupes sous leur commandement direct échappant ainsi au contrôle de Gédéon.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.