RDC : la Banque mondiale s’engage à œuvrer pour la promotion et la protection des personnes vivant avec handicap


25 Dec
25Dec

Le bureau de la Banque mondiale en République Démocratique du Congo a organisé, en différé, la célébration de la journée internationale des personnes vivant avec handicap (JIPVH), le mardi 10 décembre 2019 en son siège, sur le thème «L’Avenir est accessible». La cérémonie était placée sous le patronage de Mme Irène Esambo, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Affaires Sociales, Chargée des Personnes vivant avec le Handicap et autres Personnes Vulnérables. Ces assisses ont réuni les experts de la Banque mondiale et les acteurs de la société civile en charge des questions du handicap autour d’un panel de discussion. Les orateurs ont débattu de la thématique de la célébration abordée sous différents angles afin de promouvoir un milieu de travail et une culture favorisant l’intégration. Les débats étaient concentrés notamment, sur le développement des carrières et l’aménagement d’installations accessibles aux personnes vivant avec handicap.

‘’Par ma voix, la Banque mondiale s’engage, dans le cadre précis de son mandat, à œuvrer sans relâche au côté du gouvernement et de la communauté nationale et internationale, et à ne ménager aucun effort pour la promotion et la protection des personnes vivant avec handicap en République démocratique du Congo‘’, a rassuré M. Pierre Joseph Kamano, Coordonateur du secteur de développement humain pour quatre pays africains dont la RDC.

Cette année, la Journée Internationale des Personnes Vivant avec le Handicap met l’accent sur l’autonomisation des Personnes pour un développement inclusif, équitable et durable, comme prévu dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui s’engage à «ne laisser personne de côté» et à reconnaître le Handicap comme une question intersectorielle à prendre en compte dans la mise en œuvre de ses 17 objectifs de développement durable.

S’alignant derrière le thème retenu cette année par les Nations Unies, la Banque mondiale a adopté le même thème et l’aborde sous différents angles afin de veiller à promouvoir un milieu de travail et une culture favorisant l’intégration et l’inclusion. Pour le bureau de la Banque mondiale en RDC, dit Pierre Joseph Kamano, nous avons choisi de focaliser notre attention sur le Développement des carrières et les installations accessibles.

Des engagements et de la sensibilisation

Au nom de M. Jean-Christophe Carret, Directeur des opérations de la Banque mondiale, qui n’a pu prendre part à cette cérémonie pour cause de déplacement à l’extérieur du pays, M. Kamano a affirmé que des études réalisées par la Banque mondiale font ressortir que 15% de la population mondiale vit avec un handicap. Les causes sont multiples, et vont des conséquences des guerres et conflits armées, aux maladies, en passant par les accidents et autres facteurs. ‘’Sur 58 millions d’enfants qui sont en dehors du système scolaire, 1/3 vit avec un handicap. Pourtant, il est avéré que l’éducation peut briser le cycle de pauvreté. Ces enfants, non scolarisées aujourd’hui, n’auront que très peu de chance d’accéder à un emploi décent. D’où, la perpétuation du cycle de pauvreté‘’, regrette-t-il.

Par ailleurs, entre 50% et 75% des personnes vivant avec un handicap sont en situation de sous- emploi. Il est également établi que 80% des personnes vivant avec un handicap sont dans les pays en voie de développement.


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.