Alors que le modus operandi était le consensus : Sam Bokolombe recourt à de voies courtes pour passer Vice-Président de l’ECOFIN à l’Assemblée Nationale !


11 Nov
11Nov

Le mode d’opération, était le consensus. En ce qui concerne la Commission ECOFIN, c’est l’AR qui devrait présenter un candidat au poste de Vice-président. Sam Bokolombe, pour s’être opposé au professeur Mbata, pour croire au retour de Joseph Kabila en 2023, va recourir à la fibre régionale ou tribale pour déjouer ce modus operandi. L’AR avait désigné l’honorable Simon Mulamba, élu de Tshikapa pour occuper ce poste. Tout était déjà effectué, quand le prof Bokolombe, un des admirés de la presse, aussi bien en ligne que des réseaux sociaux, lorsqu’il s’improvise avec la bénédiction de la Présidente Jeanine Mabunda, pour présenter sa candidature comme Premier Vice-président. Les esprits se réchauffent. Les députés sont prêts à en venir aux mains. Sam Bokolombe s’impose. Avec la bénédiction des députés du MLC, Simon Mulamba a été roulé. Et Sam Bokolombe est passé à la suite d’une élection déjà truquée d’avance pour ne pas voir les hommes à Katumbi passer. C’est le Grand Equateur qui a gagné au lieu de la logique qui a été arrêtée d’avance. Dommage que des hommes aussi intelligents et matures acceptent de se réjouir pour une telle tricherie pour jubiler qu’il a gagné. 

Nicole Kakese


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.