Justice : Accusé par le DGA de la DGI, le journaliste Pero Luwara annonce une conférence de presse dénommée «pièce contre pièce»


02 Sep
02Sep

Par Ginno Lungabu.


Après la plainte de la ministre de l’Economie nationale pour laquelle le journaliste Pero Luwara a comparu la semaine passée au parquet près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe devant le magistrat samy Bunduki, ce mardi 1er septembre, le patron de CPLTV a été encore entendu cette fois-ci au parquet près le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, sur plainte déposée par l’actuel directeur général adjoint de la Direction Générale des Impôts. André Yav Ngoy poursuit le journaliste Pero Luwara pour diffamation dans sa dénonciation sur le dossier Kibali Gold Mine.


En effet, le journaliste avait, dans l’une de ses émissions, révélé un dégrèvement illégal opéré par Yav Ngoy, à l’époque DG ai de la DGI au profit de la société Kibali Mining Service. Sur base des accusations documentées des agents de la DGI, Pero Luwara a soutenu qu’André Yav Ngoy Nzam avait annulé en faveur de cette société, de manière suspecte, plus de 18 milliards de Francs Congolais, soit plus de 11 millions de dollars américains d’impôts, faisant ainsi perdre à l’Etat congolais cette manne financière.


Se disant serein et confiant en la justice, Pero Luwara qui déclare disposer des preuves irréfutables de cette opération, promet de continuer le combat d’alerter l’opinion sur ces actions anti-patrie et annonce une conférence de presse, ce jeudi 3 septembre à Kinshasa, dénommée: “pièce contre pièce” aux fins d’appeler les autorités du pays à sévir pour permettre à l’Etat de recouvrer cet argent.


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.