Triplement des salaires des Conseillers à la Présidence : Vital Kamerhe a menti !


29 Jun

L’homme s’était opposé à se défendre. Il s’est préparé aux quatre armes de la com : mensonges, intox, manipulation et désinformation. Et le peuple congolais qui a suivi son procès dans le cadre des détournements des fonds destinés aux travaux du Programme d’urgence des 100 jours du Président de la République, Vital Kamerhe, que l’ex prochain ex Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat a menti sur plusieurs points. Il s’agit notamment de ce grand canular lorsqu’il a déclaré avoir triplé les salaires des Conseillers à la Présidence de la République depuis l’arrivée de Fatshi au pouvoir. Il l’a dit tout haut au cours du Procès 100 Jours qui a débouché sur sa condamnation à 20 ans d’emprisonnement. Cette révélation de VK a eu un écho défavorable dans l’opinion. Les Congolais qui se plaignent depuis longtemps de la cupidité des institutions politiques, sont choqués. Ils pensaient à un changement pouvant corriger les inégalités salariales et les injustices sociales avec le nouveau pouvoir. Non. On n’est pas encore au bout du tunnel. Les propos de VK ont soulevé un tollé. Après vérification, il n’en est rien. Notre rédaction constate que Kamerhé a menti. Il a même dit disposer d’un fonds social destiné aux soins de santé et du social des agents et cadres de la Présidence. Grossier pour un haut cadre du pays qui a été hué par plusieurs cadres de l’administration de Fatshi lorsque l’on sait que les Conseillers à la Présidence sont moins payés que ceux de la précédente administration présidentielle sous Joseph Kabila. De plus, avec la crise économico-financière que traverse le pays, ils accumulent parfois plusieurs mois d’arriérés. Aucun et alors aucun Conseiller de Fatshi ne touche plus que ceux de JKK. Plusieurs collaborateurs du Président se plaignent de la dépréciation du franc congolais car leur salaire est calculé en monnaie locale. Il suffit de convertir 6 ou 7.000.000 FC en dollar américain pour avoir une idée. Avec ce montant, il faut retrancher l’impôt professionnel sur le revenu, la TVA et les frais de tenue bancaire. Comparés à leurs prédécesseurs, ils n’ont pas grand-chose. La majorité des Conseillers de Fatshi n’a pas de véhicules de fonction. Ceux ayant des voitures privées manquent parfois de carburant. ‘’L’augmentation dont parle Kamerhe est imaginaire. Si elle a eu lieu plus qu’à l’époque de JKK, à notre Directeur de Cabinet de justifier la destination de l’enveloppe nous allouée. Savez-vous que VK n’a jamais nommé les Chargés d’Etudes et les Assistants ? Le personnel d’appoint vit souvent de la charité des Conseillers. On doit arrêter avec la désinformation’’. Tels sont les propos d’un Conseiller qui a requis l’anonymat, comme pour démontrer le degré combien élevé du cynisme et de la méchanceté de celui qui s’est cru poser les actes de la fin de sa vie.

MM

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.