RDC: La situation sécuritaire à Mweka, l'objet de l'entretien accordé à la notabilité du Kasaï par Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA.


06 Aug

Les députés et sénateurs ainsi que le gouverneur de la Province du Kasaï, Dieudonné PIEME TUTOKOT, ont, ce  mercredi 05 Août  à l'immeuble intelligent rencontré le Chef du Gouvernement à 9h30. Au centre de leurs échanges: "la situation sécuritaire qui prévaut à Bakuakenge dans le territoire de Mweka".


La délégation conduite par l'honorable Sénateur, le professeur Evariste BOSHAB, composée aussi des quelques ministres provinciaux entre autres :  le ministre de la défense, le ministre de transport, le vice ministre  de l'intérieur, et le général de la Police Nationale Congolaise, s'était longuement entretenue avec le premier ministre ILUNKAMBA dans son cabinet de travail.


Au cours de leurs échanges,  l'honorable sénateur, professeur  Evariste BOSHAB, chef de la délégation avait peint un tableau sombre  sur toute la situation sécuritaire qui prévaut au Kasaï en général et à Bakuakenge en particulier, où la milice du chef coutumier MUTOMBO  issue de la province du Kasaï-Central s'est déployée le 01-08-2020 pour massacrer gratuitement la population de cette contrée se disputant les limites tribales au lieu de celles administratives prévues, et est revenu sur l'incursion orchestrée par  les Angolais à Kamako.


Les élus du Kasaï accompagnés de leur gouverneur ne sont pas restés indifférents face à la situation sécuritaire calamiteuse sans cause  qui plonge la province dans le chaos et ont saisis de l'opportunité pour exprimer leurs profondes inquiétudes et solliciter l'intervention immédiate du gouvernement central par le biais du premier ministre, en vue de restaurer la paix durable entre les deux provinces sœurs. 


Prenant la parole à son tour, le gouverneur Pieme a également relayé le message  du chef de la délégation  en insistant surtout sur les exonérations accordées aux provinces mais qui ont connues des difficultés en exécution  par l'actuel ministre des finances.


"La non exécution de cet arrêté ministériel portant sur les exonérations ne permet pas à la province de répondre efficacement aux attentes des populations, ni au développement tant attendu par celles-ci; s'était-il exprimé.


À lui de renchérir son allocution sur  des points ci-après : 


1. L'insécurité au nord;

2. La non exécution des exonérations accordées aux provinces;

3. Les érosions partout et qui peuvent déplacer la carte des certains territoires et villes;

4. L'incursion des Angolais à Kamako, violant les limites frontalières avec comme objectif principal, massacrer et occuper illégalement notre partie du territoire national;

5.la réhabilitation de la route Kandiata - Tshikapa;

6. La réhabilitation de  Corridor (route nationale numéro 1) et enfin 

7. L'intervention du gouvernement central dans les projets d'intérêt commun qui souffrent de leur financement freinant la province du Kasaï de décoller.


Après ces interventions de haute facture, le premier ministre Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA a été très ravi de la perspicacité  des intervenants et promis son intervention dans les jours qui suivent pour la réunification  des marchés publics et construction de la route nationale numéro 1 en vue de booster l'économie de la province du Kasaï. 


Franck TSHILOMBA

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.