Pressions sur la démission du 1er Ministre : Seul Fatshi veut d’Ilunkamba contre tous les faucons de JKK !


02 Jul

C’est depuis deux mois, il a été sommé de quitter l’Hôtel du Gouvernement. Pour cause, il est indolent. Il ne sait pas bloquer les actions du Chef de l’Etat. Surtout lorsqu’il a contresigné les ordonnances nommant les Hauts-magistrats et les mandataires des entreprises publiques. Les faucons de Kabila ont demandé sa démission. Le Chef de l’Etat, Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi s’y est opposé. Il a demandé des noms de potentiels candidats. Evariste Boshab, un faucon : non de Tshisekedi ; Aubin Minaku, un faucon : non de Tshisekedi ; Henri Mova Sakanyi, un faucon mêlé de la hauteur en sciences politiques : non de Tshisekedi ; Jeanine Mabunda, manipulable à souhaits : oui de Tshisekedi, mais non de l’ethnie Lubakat. Raison : c’est la seule ethnie au Congo dont le fils est mort dans l’exercice de son pouvoir à la Présidence de la République par assassinat. C’est la seule qui a versé le sang au sommet de l’Etat. Elle ne peut donc pas ne pas être dans les rouages du sommet. Comme la Présidence est dans les mains de sa sœur de l’autre bord, elle doit quand même garder la Primature. John Mbuyu, un sobre stratège a conquis le cœur de Fatshi. Entre temps, Minaku serait attendu au Ministère de la Justice. Voilà pourquoi il a élaboré une loi taillée sur son costume pour caporaliser l’appareil judiciaire. Une coop qui a été cachée du Raïs. Raison pour laquelle elle a été étouffée dans l’œuf et a connu le carton rouge de Fatshi lors de son message à la Nation à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’accession de la RDC à l’indépendance. 

Ainsi, avec les Conseillers lui envoyés pour le contrôler, tout a été mis en marche pour qu’il ne fasse plus rien. Ces caciques le poussent au bout pour qu’il craque et démissionne de lui-même. C’est ce qui justifie la lecture le week-end dernier d’un Communiqué par son Porte-parole dont le contenu n’a pas été discuté au cours de la séance spontanée tenue à la Primature à la suite de l’interpellation du Vice-premier ministre et ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

Ce qu’ont désapprouvé les Ministres CACH.


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.