La RDC a échappé à un coup d'Etat constitutionnel facilité par Vital Kamerhe!


14 Apr

Vital Kamerhe a voulu offrir Tshisekedi sur un plateau au FCC.

Il n'avait jamais déposé comme prévu l'Ordonnance du Chef de l'État instaurant l'état d'urgence à la Cour Constitutionnelle sollicitant l'avis conforme à la Constitution.


C'est au lendemain de son arrestation, soit le 09 avril 2020 que les services de la Présidence s'en sont rendu compte pour alerter le Chef de l'Etat et très vite, la Cour Constitutionnelle a été saisie.


Pour preuves, il suffit de jeter un coup d'oeil sur l'arrêt de la Cour qui signale la date de sa saisine par le Président de la République.  'est le 09 avril 2020.


C'est le Dircab Vital Kamerhe qui a fuité l'information à Thambwe Mwamba que la saisine de la Cour Constitutionnelle n'était pas encore effectuée et que le Congrès pouvait s'en servir pour constater la violation intentionnelle de la Constitution dans le chef du Président Félix-Antoine Tshisekedi et le déférer ainsi devant son jugé naturel. Destitué, il allait ainsi être arrêté et humilié.

Il a, entre temps, oublié que l'on s'était déjà rendu compte qu'il était déjà mis à jour sa trahison de la manière dont il s'était assis sur cette lettre que lui-même avait fait lire et approuver par le Chef de l'Etat après qu'il lui ait soumis la dite Ordonnance.


 Kamerhe et Thambwe doivent être les plus malheureux de tous avec cet avis favorable de la Cour constitutionnelle, déclarant conforme l'Ordonnance du Chef de l'Etat.


Alexis Thambwe Mwamba se voyait déjà Président ad intérim de la RDC avec une véritable humiliation de Félix-Antoine Tshisekedi sans imaginer toutes les conséquences qui pouvaient en découler. 


Ceux qui combattent Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya ont travaillé de connivence avec Vital Kamerhe et étaient déjà assurés de bénéficier des faveurs du nouveau pouvoir de Transition.

Il faut voir l'appui qu'ils lui ont apporté devant le Parquet près la Cour d'Appel de Kinshasa/Matete et sur les plateaux de certaines chaînes de télévision et dans différents studios des stations des radios importantes.


Si donc Kabund devrait quitter la tête du parti, ce n'est pas en tout cas aujourd'hui.

Nicole Kakese

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.