Kasaï/Kakenge : La monusco s'invite dans la guerre foncière pour calmer les esprits.


14 Aug

La délégation de la Monusco s'est entretenu avec la société civile de Kakenge au sujet de la guerre foncière  opposant le peuple Lulua et le peuple Kuba à Bakuakenge

Une délégation de la Monusco  a échangé ce jeudi, 13-08-2020 avec la société civile et les confessions religieuses de Kakenge  sur les conflits qui opposent les différentes communautés du territoire de Mweka au Kasaï et celles de Demba au Kasaï Central, et d'autres discussions ont porté sur la sensibilisation et la recherche de solutions durables.


Selon Mr Koné M. Firmin chef de la délégation de la Monusco, ils sont là pour solliciter l'implication de la société civile afin d'aider les autorités à trouver des solutions durables et viables dans l'ensemble des communautés qui sont sous leur responsabilité a-t-il dit.


Nous allons essayer de retrouver la loi sur la décentralisation qui avait permis que l'on divise le  Kasaï Occidental en  deux provinces dont Kasaï et Kasaï Central et la partager au maximum avec la société civile pour voir ce qu'elle dit, a-t-il ajouté.


Il y a lieu de signaler que la délégation ci-haut citée, est celle qui était venue à Bakuakenge pendant les affrontements pour calmer les esprits entre les deux peuples frères.


Mr Godefroid Mbengele,  le président de la société civile de Kakenge a, en depit de tout, demander à la Monusco de mettre à la disposition des membres de cette structure la loi sur la décentralisation, et de les aider à mettre les deux autorités provinciales dont le gouverneur du Kasaï et celui du Kasaï Central pour qu'elles puissent trouver des solutions en vue d'épargner les populations aux violences entre le Kasaï et Kasaï Central.


Franck TSHILOMBA

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.