Halte à la manipulation et à la lâcheté Coronavirus : Tshisekedi obligé d’assumer le bilan des 60 ans...


01 Apr

Le moment venu, et à l'instar de tous ses homologues dans le monde, il va devoir tirer toutes les conséquences de la gestion en cours de la pandémie. C’est en cela que se reconnaît un homme ou une femme d’Etat !

Né en 1963, devenu Président de la République en 2019 après avoir accédé à la tête de l'Udps en 2018 - parti fondé en 1982 et qui n'est arrivé aux affaires d’Etat que 37 ans après, c’est-à-dire en 2019 - Félix Tshisekedi et sa formation politique sont carrément rendus responsables des difficultés auxquelles le Congo fait actuellement face pour affronter le Coronavirus ! Pourtant, il est de notoriété publique qu’il n’a dirigé pleinement l’Udps que du 30 mars 2018 au 23 janvier 2019, soit 11 mois à peine, avant de devenir Chef d'Etat. Et la fonction de Chef d'État, il ne l’assume que depuis 14 mois, soit du 24 janvier 2019 à ce jour. S'il a un bilan à assumer, c'est bien celui du pouvoir exercé du 24 janvier 2019 à ce jour. Ça relève de la logique élémentaire. Seulement voilà : l’article 69 de la Constitution l’oblige d’assurer la continuité de l’Etat, c’est-à-dire de prendre sur lui l’actif et le passif de ses prédécesseurs. Raison ample de se solidariser autour de lui pour combattre l’ennemi commun froid, le Coronavirus, au lieu de le combattre, lui, comme on est en train de le faire. Puisse cette maladie, aussi terrifiante soit-elle, ne pas nous terroriser au point de nous chosifier…

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.