Dossier Ronsard Malonda Les secrets de la rencontre entre Kabund et Ambongo !


14 Jul

C’est depuis une semaine, que le Cardinal Ambongo a cherché comment rencontrer le Président ai de l’UDPS, Monsieur Jean-Marc Kabund-A-Kabund. Poliment celui-ci rejetait cette demande au motif que son agenda ne le lui permettait pas. Conseillé, Kabund va accepter cette réception. Un endroit neutre sera trouvé. Le couvent de la Congrégation des Capucins situé sise la 12ème Rue Limeté industriel, non loin de la résidence de celui-ci, ni du siège de son parti.

 

Au menu, dossier entérinement Malonda. Point de divergence, le processus de sa désignation et de son entérinement a été entaché de beaucoup d’irrégularités. L’accord a été trouvé pour que le processus recommence. Malonda doit partir pour laisser la place à une candidature concertée, ont-ils conclu.

 

Comme à RFI et à toutes les autres occasions lui offertes, l’Archevêque de Kinshasa n’a pas manqué de solliciter la réintégration de son cousin Jean-Pierre Bemba dans le processus électoral. Une chose qui parait difficile au regard de sa condamnation par la CPI pour subornation des témoins, Jean-Marc Kabund a répondu que cela n’entrait pas dans ses attributions. Voilà pourquoi le successeur de Monsengwo tient à profiter de cette mésentente pour obtenir les conciliabules qui vont remettre son cousin sur la scène.

C’est ce qui justifie la descente de Jean-Pierre Bemba qui a été contraint de marcher pour ressusciter en perspectives le dialogue tant voulu par Ambongo.

Entre temps, Jean-Pierre Bemba, qui a félicité le Secrétaire Général de l’UDPS pour la mobilisation de ses militants en vue d’aller à la marche semble avoir déjà retiré sa confiance à l’actuelle Secrétaire Générale du MLC. Il lui a caché, et le message, et son itinéraire. Il l’a abandonnée au siège du MLC où cette ancienne membre de l’UDPS ne s’est limitée qu’à déverser sa bile de haine et de jalousie contre son ancienne formation politique qui l’a vendue au monde. Son message diffus et confus n’a été perçu que par ses flatteurs qui l’ont mis dans différentes plateformes en vue de se moquer d’elle.

En tout cas, Eve Bazaiba Masudi a été déconnectée de la réalité. Parce que même son adjoint Babala fidèle a été très content de la participation de l’UDPS à la marche.

Jean-Pierre Kabangu

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.