Confinement de Gombe pendant 14 jours : Gentiny Ngobila signe un nouveau scandale !


06 Apr

C’est décidé par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngombila : la commune de la Gombe  est placée sous le régime du confinement du lundi 06 au lundi 20 avril 2020. l’annonce a été faite jeudi 02 avril , dans la soirée, sur le plateau de la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC). Dans cette vidéo, Ngobila bouge les jambes. Signe de stress. Il n’est pas sûr de ce qu’il lit. Plus grave, alors qu’il avait omis la presse dans son premier confinement, Ngobila réédite ses scandales. Parce qu’il s’était déjà convenu avec l’UNPC pour accorder un badge consensuel aux Journalistes, il sera approché par Monsieur Placide Tabasenge, 1er Vice-président de l’UNPC sous le mandat de qui, le siège provincial de l’Union a été vendu, pour refuser ce badge consensuel et accorder trois badges à quelques médias qui ont vite écrit le dimanche matin. Il va créer de nouveaux attroupements qui ont certainement infecté, et ses bureaux, et ses agents. Un exploit qu’il reprend après avoir endeuillé le Mai-Ndombe avec plus de 500 morts. On croirait que l’homme vivrait du sang humain qui coule. Pire, le Président sectionnaire de l’Unpc/Kinshasa, va briser la solidarité confraternelle pour obtenir pour ses journalistes les badges de l’Hôtel de ville alors que c’est lui qui avait négocié les macarons conçus par le Gouvernorat de Kinshasa avec la Commission de la Carte professionnelle de l’UNPC.

Cette mesure extrême est motivée par le marquage au rouge de cette commune par le Secrétariat technique de riposte, considérée comme l’épicentre de la pandémie dans la ville de Kinshasa. C’est dans le but de casser la chaîne de contagion au Covid-19, indique-t-on, que cette option a été levée.

L’autorité urbaine a cité, parmi les personnes autorisées à circuler à travers cette municipalité, à condition d’être porteuses d’un macaron ou badge délivré par son cabinet, le personnel soignant (médecin, infirmier, laborantin), les pharmaciens, les membres du secrétariat Technique de riposte, les agents des banques et sociétés de télécommunications chargées de la surveillance, le personnel essentiel de l’administration publique, les agents des pharmacies, des sociétés de gardiennage, des industries agro-alimentaires et manufacturières, les agents de la SNEL et de Regideso, les membres de la presse, les agents chargés de la salubrité publique, les techniciens et ouvriers chargés des chantiers, notamment les ouvrages publics et les sauts-de moutons, les malades  et les femmes enceintes, etc.

Il est demandé aux exploitants des supermarchés de faire respecter les mesures de prévention du coronavirus, notamment la distanciation sociale, le lavage des mains, etc. Pendant ce temps de quarantaine, les médecins et infirmiers de la Coordination Nationale de Riposte vont se charger de la recherche des cas suspects et autres personnes à risques en vue de leur dépistage.

Selon le gouverneur de la ville de Kinshasa, les dispositions utiles ont été prises pour éviter toute rupture de stocks de produits alimentaires durant toute la période de confinement de la commune de la Gombe.

Xavier Kusika

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.