Après ses avocats : Vital Kamerhe veut abrutir la presse par lui utilisée !


01 Jul

Ses avocats ont été ridiculisés et humiliés par lui. A un moment donné, ils se sont lassés et l'ont laissé débiter des mensonges dans une ignorance totale de la procédure et dans un comportement ubuesque devant un tribunal pénal. 

A un moment donné, le Juge-Président était obligé de le rappeler à l'ordre pour l'inviter à respecter la procédure et surtout à se référer à ses avocats pour lui dire ce qu'il ne maîtrise pas. Il s'assit toute honte bue devant cet appel du Tribunal. Lui, c'est Vital Kamerhe Lwakanyinginyi Nkingi, prochain ex Directeur de Cabinet du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Certains de ses avocats se sont retirés en silence du conseil pour ne pas paraître abrutis. 


Là, l'homme poursuit son intox en rendant également certains médias qu'il finance abrutis pour se lancer dans ce que le chroniqueur judiciaire, Donatien Mupompa appelle:"Fuite insensée pour les honoraires d’avocats, un média en fait du sensationnel"


Ce journaliste qui s'est imposé dans les couloirs des cours et tribunaux s'est dit offusqué de constater qu'après les réseaux sociaux, ce sont certains médias proches de Vital Kamerhe qui portent cette honte dans l'ignorance totale du Ministère d'un avocat. 

Il faudrait, avant de crier aux sorciers et tout politiser, chercher d'abord à savoir ce qu’est une partie civile dans un procès pénal, comment peut-on se constituer partie civile, qui doit recruter ses avocats, quel est le Ministère qui s'occupe de la défense des intérêts de L'État dans une affaire qui est en justice ? Instruit ce vieux loup à ceux qui défendent de l'argent reçu pour relayer ces balivernes dans les réseaux sociaux que dans ces médias. 

Les avocats ne sont pas des fonctionnaires de L'État pour qu'ils viennent offrir leur expertise dans une affaire de millions de dollars américains sans être payés, précise le confrère avant de démontrer de quelle manière se calcule les honoraires :"Ainsi, le barème tarifaire est calculé par pourcentage !" 

D'ailleurs ce qui a été remis aux Avocats Kayudi Misamu et Kaluba Dibua n'est qu'une simple « Provision » c’est-à-dire une somme destinée à faciliter certaines démarches liées à la procédure ( carburant, photocopies, unités, etc. ) qui sera déduite de la facture finale.

Les avocats qui exercent une fonction libérale ne sont pas à confondre avec l'Officier du Ministère Public qui est un magistrat du Parquet, donc  agent de L'État bénéficiant d'un salaire.

Cet avocat doit mener des enquêtes pour réunir des preuves.

Avec toutes ces acrobaties, ce montant n’est pas exagéré.

Vital Kamerhe et ses ouailles oublient que Tshibangu Kalala, alors Avocat de la République dans l'affaire qui a opposé l'Ouganda à la République Démocratique du Congo, a réclamé $ USD 2.000.000.

Le Bâtonnier Jean-Claude Muyambo avait réclamé de son client grec Stoupis, un montant en USD $ 1.500.000. 

VK devrait laisser un peu d'honneur à ses avocats et journalistes utilisés. Quoiqu'il soit allié au FCC pour ce faire. Tunda a laissé fuiter ce document oubliant qu'il est avocat et devrait aussi livrer les secrets des autres avocats utilisés par la République dont le Cabinet de Me Thambwe Mwamba Alexis.

Dossier à suivre.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.