10 ans des Cinq Chantiers de la République et de la Révolution de la Modernité : COVID-19 vide Kabila !


06 Apr

Mille écoles construites par province, 300 hôpitaux et centres de santé, tel est le bilan que Joseph Kabila a vanté lors de son dernier discours sur l’état de la Nation devant le Congrès. Ces infrastructures avaient été construites dans le cadre de son Programme des Cinq Chantiers de la République, commués en Révolution de la Modernité. Ce qui pouvait normalement rendre la tâche facile à Félix-Antoine Tshisekedi qui aurait trouvé tout réglé pour lui permettre de poursuivre la reconstruction de la RDC. Mais également, face à certaines crises humanitaires ou épidémies, l’Etat se serait assumé pour ne pas être un mendiant.

Mais aujourd’hui, c’est une honte. Rien de tel n’a été construit. Par contre, chacun des proches de Joseph Kabila, pour les plus importants, ils ont construit et acheté des immeubles à travers le pays. Aucune Université construite. Seulement le successeur d’Adolphe Muzito a construit la plus grande des Universités privées, voire publiques dans sa province d’origine avec les moyens de l’Etat. Une Université personnelle et privée technologique. Université Mapon. Adolphe Muzito, s’est tapé le luxe d’acheter plusieurs immeubles et d’acquérir une chaîne de télévision et une station de radio où le personnel n’a été régulièrement payé que lorsqu’il était aux affaires. Après, le personnel broie du noir. Il en a chassé plusieurs qui sont partis sans décomptes finals, ni arriérés des salaires.

Aucun hôpital. Ce qui expose aujourd’hui à la honte le Gouvernement de la RDC qui loue les installations des hôpitaux privés ou officiels pour isoler les malades à COVID-19 dans des conditions qui laissent à désirer. On comprend facilement que le Programme de Joseph Kabila des Cinq Chantiers de la République commué en Révolution de la Modernité n’a été qu’un leurre qui a juste enrichi des individus qui deviennent des pourvoyeurs de l’Etat. L’ancienne Première Dame est devenue pratiquement la Pourvoyeuse Nationale et l’unique sensible de la société qui vole au secours de tout le monde et qui enterre les artistes abandonnés à leur triste sort.

Cinq Chantiers vidé par Covid-19

COVID-19 vient ainsi vider la substance du programme quinquennal de l’ancien Président qui lui, a construit Kingakati, dans moins de temps comme une ville d’Afrique du Sud. Aussi à Lubumbashi, sur la route Kasumbalesa, Kabila a construit sur une montagne un bunker qui dispose de toutes les meilleures conditions du monde. 

Félix-Antoine Tshisekedi devra ainsi s’engager contre l’impunité au sein de son Cabinet et lutter contre la course à l’enrichissement facile de ses collaborateurs pour se consacrer inexorablement à la construction de la RDC.

Fadie Ndembu

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.